IAW /AIF BuReau

Président par intérim

Marion Böker - Allemagne

Représentante auprès des Nations Unies en tant que Directrice Général

Acting President Marion Boeker

Marion Böker est la fondatrice et directrice de Consultance pour les droits de l’homme et les questions de genre, Berlin, depuis 2004. Elle travaille comme consultante au niveau international, régional et local pour la mise en œuvre des droits humains des individus et des groupes par des interventions, des campagnes ou des plaintes en vertu des traités des droits de l’homme des Nations Unies. Elle apporte son expertise aux organisations de la société civile, à l’administration et à la politique et est experte dans la mise en œuvre de la budgétisation sensible au genre. Elle se concentre sur la résolution UNSCR 1325 “Femmes, paix et sécurité” et propose des formations de renforcement des capacités pour les militants des droits de l’homme et de la paix.

Son affiliation à une ONG autre qu’avec Alliance Internationale des Femmes est avec ONU FEMMES Allemagne, la fondation des femmes filia.the, le Conseil allemand des femmes, l’Alliance CEDAW d’Allemagne et l’Alliance pour UNSCR 1325 en Allemagne. Elle a été décideuse dans plusieurs conseils d’administration. En tant que féministe, elle s’est engagée à changer dans tous les domaines.

Elle est titulaire d’une maîtrise en histoire moderne et communication de masse, a publié un certain nombre d’articles et de livres et, avant 2004, a travaillé comme conférencière en politique et pour une organisation faîtière allemande sur les droits des victimes de la traite des êtres humains.

Vice-Présidentes Exécutives

Manju Kak - l'Inde

Photo Manju Kak Vice President

Le travail du Dr Manju Kak en tant qu’auteur et académicien a été dans le domaine de l’art, de l’histoire et de la sociologie de la culture dans lesquels elle est titulaire d’un doctorat. Sa zone géographique d’intérêt est l’Himalaya indien. Elle est l’auteur de six livres, dont trois volumes de courtes fictions littéraires et un livre sur Nicholas Roerich, l’artiste russe et partisan du premier Pacte de paix. Elle est récipiendaire de bourses nationales et internationales. Elle a eu des consultations gouvernementales, a été enseignante, professeure invitée dans d’importants centres d’apprentissage et a organisé des conférences importantes et significatives. Elle a présenté des articles et participé à de nombreuses conférences en Inde et à l’étranger ; Almaty, Londres, Édimbourg, New York, Montréal, Moscou, etc.

En tant que journaliste spécialisée dans le développement et en tant que panéliste sur les chaînes de télévision nationales, elle a défendu la justice, les droits des femmes et la paix. Elle a été trésorière nationale de la plus grande ONG indienne, All India Women’s Conference, où pendant 22 ans, elle a aidé à promouvoir les droits des femmes, des projets financés par la base aux tables hautes internationales. Elle est administratrice du Lal Bahadur Shastri Memorial Trust financé par le gouvernement, du conseil consultatif de la Lila Foundation et membre du conseil d’administration de l’AIF, membre de l’Association indienne des études féminines et du Indian Trust for Architecture and Cultural Heritage.

Secrétaire Générale par Intérim

Camilla Wagner - la Suède

Représentante auprès des Nations Unies en tant que Chef de l'administration

Camilla Wagner Secretary General Interim

Camilla Wagner est journaliste économique et rédactrice spécialisée dans l’égalité des sexes et le leadership. Elle est également PDG de Klara K, une agence spécialisée dans le leadership pour l’inclusion. Camilla défend les droits des femmes en Suède depuis plus de 20 ans et elle est l’auteur du livre “19 voix sur les femmes et le pouvoir”. Le gouvernement suédois a désigné Camilla comme représentante à plusieurs conférences internationales. Sa compétence en matière de droits humains et l’égalité des sexes a conduit à plusieurs missions internationales et siège au conseil d’administration de nombreuses ONG. En 2020, elle a été élue présidente du Fredrika Bremer Förbundet et est également rédactrice en chef de Hertha, le plus ancien magazine sur les droits des femmes du monde encore publié.

Trésorière

Antonia Lavine - Etats-Unis

Treasurer Antonia Lavine

Antonia Lavine est une avocate avec plus de 20 ans d’expérience dans les poursuites pénales, les litiges et la surveillance. Elle est titulaire d’une maîtrise en droit en études juridiques internationales et en études juridiques américaines de la faculté de droit de l’Université Golden Gate de San Francisco.
En tant que procureure et experte en droit pénal en Europe, elle s’est spécialisée dans l’application de la loi, la réforme de la justice et l’action législative dans les domaines de la protection des droits de l’homme et de la lutte contre la criminalité complexe, y compris le blanchiment d’argent, la corruption, la traite des êtres humains et d’autres formes de crime organisé. Diplômée en droit dans les systèmes juridiques de droit civil et de common law, Antonia est régulièrement consultée pour son expertise en droit comparé et international et a participé à de nombreux projets et panels parrainés par le gouvernement, l’ONU et des ONG. Elle a directement contribué à la rédaction de divers textes législatifs nationaux et internationaux, dont la Convention européenne sur la lutte contre la traite des êtres humains, et a été pendant plusieurs années experte nommée au sein du Groupe d’experts de l’Union européenne sur la traite des êtres humains.
Dans ses fonctions actuelles de trésorière de l’Alliance internationale des femmes, directrice de San Francisco, coordinatrice de la collaboration de San Francisco contre la traite des êtres humains et directrice exécutive du Conseil national des femmes juives de San Francisco, Antonia utilise son expertise juridique et sa gestion de projet compétences en matière de réforme de la justice sociale et d’action de plaidoyer. Pour son travail de justice sociale dans la lutte contre la discrimination, la violence et l’exploitation, Antonia a reçu le prestigieux prix CEDAW pour les droits humains des femmes des Amis de la Commission de la condition de la femme de San Francisco et le prix de reconnaissance pour ses réalisations exceptionnelles dans la collaboration intersystème de la Département des services sociaux de Californie.

Vice-Présidentes Régionales

Charmaine Hidayatullah - Pakistan

Asia

Photo Charmaine Hidayatullah Regional Vice President Asia

Mme Charmaine Hidayatullah était banquière de profession et travailleuse sociale zélée, elle a fait une maîtrise en droit et exerce la profession d’avocate depuis un nombre pair d’années. De plus, elle a rempli deux mandats en tant que membre de la Commission nationale sur le statut de la femme. Elle a également l’honneur d’être Consule Honoraire de Monaco depuis 2004.

À l’heure actuelle, Mme Charmaine travaille en tant que présidente de l’APWA (All Pakistan Women’s Association), son association avec l’APWA remonte à plus de 30 ans et elle a été une leader axée sur la mission pour le développement socio-économique des femmes. Elle a également travaillé comme un défenseur des femmes démunies en traitant les cas indigents sur une base humanitaire.

 

Anuarite Muyuwa Siiriwabo – RD Congo

Afrique – Francophone

African Francophone Region Vice President Anuarite_Muyuwa_Siiriwabo

Anuarite Muyuwa Sirii est mariée et a cinq enfants. Elle est licenciée en droit privé et judiciaire de l’université officielle de BUKAVU. Elle est défenseure légale et coordinatrice de la sofedec. Coordonnatrice de l’Afrique francophone de l’AIF et membre du bureau. Elle est engagée pour droits des femmes et des enfants. Elle soutient les orphelins et les veuves en organisant des activités génératrices de revenus pour leur autonomisation et leur survie. Elle défend les personnes vulnérables, la défense des violations des droits des orphelins et des veuves.

Catherine Sophie Dimitroulias - France

Europe

European Region Vice President Catherine Sophie Dimitrioulas

Catherine Dimitroulias est politologue et juriste. Médiateur de justice près la cour d’appel de Paris, conciliateur de justice au ministère de la justice et commissaire à la Banque de France. Elle a exercé des fonctions de conseil politique, de recherche et d’expertise auprès de diverses institutions publiques, dont le Parlement européen, l’Assemblée nationale française, le ministère japonais de l’Intérieur et le Comité économique et social européen, et est l’auteur de nombreuses publications de recherche, notamment le CESE., 2008: «Cinquante ans de démocratie participative». Elle enseigne le droit européen dans les universités. Elle est la 5ème Présidente de l’Association des Femmes d’Europe du Sud (AFEM), qu’elle représente depuis sa fondation, notamment comme porte-parole dans le cadre du processus constituant européen pour la réforme des traités, déléguée auprès du Conseil de l’Europe, vice-fondatrice Présidente du Réseau Euromed France, porte-parole du Collectif féministe Pékin+25. Elle est ancienne vice-présidente de la Conférence des OING, 4e pilier du Conseil de l’Europe et actuellement membre du Conseil parisien des Européens à la Ville de Paris.

Autres Membres du Conseil

Anne Pelagie Yotchou Tzudjom – Cameroun

Anne Pelagie Yotchou Tzudjom – Cameroon

Anne Pelagie est une entrepreneure sociale, coordinatrice de LADIES CIRCLE, un réseau national de femmes/filles et aussi d’hommes menant le changement social et économique au Cameroun, où elle inspire et donne aux femmes/filles les moyens d’OSER et de RÉALISER, tant sur le plan social qu’économique.

Elle fait partie de l’AIF “De l’eau et des serviettes hygiéniques pour les écolières” projet pour l’éducation des filles en milieu rural. Elle a la passion de donner le sourire et l’espoir aux autres, en particulier les personnes défavorisées, pauvres et vulnérables. Elle est engagée dans tout ce qui peut contribuer à faire progresser les droits des femmes, la justice et le développement durable dans les communautés. Elle continue de rêver pour un leadership féminin positif et authentique au Cameroun. Elle est très active dans la société civile locale, nationale et internationale. Elle est experte en justice transitionnelle, questions de genre et éducatrice en droits humains, et mène plusieurs activités caritatives au Cameroun.

Pour elle, l’autonomisation économique des femmes est l’une des clés pour éradiquer la violence basée sur le genre et construire un monde plus juste, égal, équitable, inclusif et agréable pour un développement durable pour tous.

Esther Suter – la Suisse

Esther Suter - Switzerland

(Rev. Dr.) Esther R. Suter, de Suisse, a travaillé comme secrétaire trilingue de 1968 à 1970 à Paris, puis a étudié la théologie et a été ordonné pasteur dans l’Église réformée de Suisse; 1982 délégué par Femmes pour la paix Suisse à la 2e session spéciale des Nations Unies sur le désarmement à New York ; en 1983, elle a fait du bénévolat pastoral à New York “Hell’s Kitchen”. 1984 séjour au Chili pendant la dictature militaire, co-initiateur d’un projet pour les enfants des rues avec Servicio Paz y Justicia Chile. 1985 déléguée à la 3e Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes à Nairobi en tant que journaliste. 1995 déléguée à la 4e Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes à Pékin en tant que journaliste.

Vice-présidente de l’Association internationale des femmes religieuses libérales, Vice-présidente de l’Association internationale pour la liberté religieuse (IALRW) et membre du conseil de l’Association internationale pour la liberté religieuse (IARF).

Hege Elisabeh Løvbak – Norvège

Hege Elisabeh Løvbak – Norway

Hege Elisabeth Løvbak est titulaire d’une maîtrise en sociologie de l’Université d’Oslo et possède une longue expérience dans l’initiation et la conduite de projets dans le secteur de l’enseignement supérieur. Hege a passé sa carrière à développer des politiques d’égalité et de diversité et à faciliter le renforcement des compétences en se concentrant sur le changement culturel. Elle représente l’Association norvégienne pour les droits des femmes et est active au sein de l’organisation depuis 2017 dans la branche d’Oslo où elle a occupé plusieurs postes tels que leader associé et leader.

Holly Herbert – Australie

Photo Holly Herbert Board Member

Holly Herbert est un nouveau membre du conseil d’administration de Sydney, Australie. Elle est éducatrice au secondaire spécialisée dans l’enseignement de la musique et l’éducation spécialisée. Elle est actuellement secrétaire adjointe aux membres pour l’AIF. Elle entre en contact avec les nouveaux membres, leur fournit des informations sur l’AIF et répond à leurs questions.

Holly crée également du contenu pour la revue AIF avec Jessica Orban à Paris et Lea Boergerding à Berlin pour créer du contenu pour Nouvelles féministes autour du globe.

Irene Smeraidou – Chypre

Irene Smeraidou - Cyprus

Irene Smeraidou est sociologue et titulaire d’un Master en Management, Technologie et Qualité.
Elle est vice-présidente du mouvement panchyprien Equal Rights – Equal Responsibilities à Chypre.

Elle a 11 ans d’expérience en tant que chef de projet/chercheur dans la planification, la gestion et l’évaluation de projets et programmes cofinancés. Elle a mené des recherches, animé des formations, coordonné et mis en œuvre de nombreux projets nationaux et européens. Elle s’intéresse particulièrement à la prévention et à la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles, notamment par l’éducation.

Laoura-Maria Alipranti-Maratou – Grèce

Laoura-Maria Alipranti-Maratou - Greece

Laoura Alipranti-Maratou est docteur en sociologie (Université Paris X -Nanterre). Elle est directrice de recherche émérite du “Centre national de recherche sociale”/EKKE et collabore actuellement en tant qu’experte au “Laboratoire de recherche sur les questions de genre” de l’EKKE. Elle est professeure invitée au Département de psychologie de l’Université nationale Kapodistrian d’Athènes et enseigne la leçon “Les relations de genre dans la société contemporaine”. Elle a également été membre du forum d’experts «EIGE-Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes» désigné par le Parlement européen (2012-2015). Elle est vice-présidente du conseil d’administration de la “Ligue grecque des droits des femmes”.

Miranda Tunica Ruzario – Afrique du Sud

Miranda Tunica Ruzario - South Africa

Tunica Miranda Ruzario est titulaire d’un diplôme en sciences sociales et a plus de 10 ans d’expérience professionnelle dans les départements administratif et financier, ayant travaillé respectivement au Zimbabwe et en Afrique du Sud. Elle a également travaillé pour plusieurs ONG au Zimbabwe qui traitent des droits des femmes, de la violence sexiste et de l’égalité des sexes au niveau local.

Miranda est secrétaire générale adjointe depuis 2018.

Munira Jauad Ribeiro – Guinée-Bissau

Munira Jauad Ribeiro - Guinea-Bissau

Mme Munira Jauad Ribeiro  née le  17/02/1957 à Bissau   est économiste spécialisée en commerce international  à la Havane (Cuba), et titulaire d’un Diplôme d’Etudes Supérieures  en Gestion  Bancaire  de l’Institut de Formation Bancaire de Lisbonne (Portugal).

  • Ministre de la coopération internationale, Ministre déléguée à l’UEMOA puis Ambassadeur de la Guiné-Bissau en République de Gambie
  • Présidente du Réseau des Femmes Entrepreneures (REMOE/Guiné-Bissau) qui a pour objectif l’autonomie financière et économique de la Femme
  • Vice-Présidente de la Confédération Entrepreneuriale des femmes des Pays de Langue Portugaise (FME/CPLP/CE)
  • Administratrice Ecobank Guiné-Bissau
  • Directrice Générale de RuMu/sarl Guiné-Bissau qui s’active dans l’agrobusiness et l’import-export de noix d’anacarde, fruits, poisson, riz etc.
  • Présidente de l’association Djissilin propriétaire de l’école Emilio Gomes qui appuie la scolarisation des enfants issus de famille démunies

Signe Gissel Schmidt – Danemark

Photo Signe Gissel Schmidt Board Member

Signe Gissel Schmidt est vice-présidente de la Société des femmes danoises. Depuis 1871, elle travaille avec l’équipe pour créer un monde d’égalité. Et il y a encore du travail à faire !
Titulaire d’une maîtrise en histoire et en rencontres culturelles, elle s’est toujours intéressée à l’histoire des femmes et aux structures du pouvoir.
Dans sa vie quotidienne, elle travaille au refuge pour femmes de la Société des femmes danoises. Là, elle est témoin du côté le plus laid du patriarcat : la violence sexiste.
C’est l’un des problèmes d’égalité les plus graves, sinon LE plus grave, non seulement au niveau mondial, mais aussi dans les pays providence comme le Danemark.
Elle travaille dur pour le combattre. C’est pourquoi elle a rejoint IAW.