Soon-Young Yoon - Chef de file

Soon Young Yoon  détient un  doctorat en anthropologie. Elle a travaillé avec l’Unicef en Asie du sud-est et avec le bureau régional de l’OMS de l’Asie du Sud-Est à Delhi. Elle  est membre du Bureau de Global Advisory Council de Harvard AIDS Initiative et de la Fondation Internationale de Ewho Womans University. Elle Travaille actuellement comme consultante pour la Tobacco Free initiative de l’OMS. Elle est Présidente de la Commission  des O.N.G. du  Statut de la Femme à New York.

Natalia Kostus - alternée

Natalia Kostus a une maîtrise en administration publique, concentrée notamment sur la gestion à but non lucratif. Elle la huit ans d’expérience en diplomatie internationale et paramètres de l’organisation des Nations unies, avec accent principal sur l’élaboration des politiques pour la défense et l’analyse de leurs négociations et des processus de prise de décision des programmes et des fonds. Ayant une bonne connaissance des mandats institutionnels, des politiques et des instruments légaux du développement durable, des droits économiques et sociaux, de l’environnement et du changement climatique, elle est responsable de la commission AIF sur le changement climatique.

Jessica Pierson - alternée

Jessica Pierson est titulaire d’une maîtrise en études des droits de l’homme de l’Institut pour l’étude des droits de l’homme de l’Université de Columbia. Sa recherche de thèse de diplôme a exploré l’avortement en tant que droit de l’homme aux États-Unis et le rôle des villes CEDAW dans la contestation de l’amendement Hyde. En tant qu’étudiante diplômée, Jessica a été assistante de recherche au projet Law, Rights, and Religion de la Columbia Law School, où elle a travaillé au lancement de campagnes de plaidoyer locales pour lutter contre les refus de soins de santé religieux. Elle travaille actuellement en tant qu’administratrice du programme de la clinique des droits de l’homme de la Columbia Law School.

Irini Sarlis - alternée

Irini Sarlis est architecte et membre de l’équipe à l’ONU.

Judith Gordon - alternée

Judith Gordon est membre de l’équipe à l’ONU, New York, Elle est maître de conférences à Psychiatry Yale University.

Lyna Castillo-Javier

Lyna Castillo-Javier est licenciée ès sciences en communication/journalisme, de l’Université Internationale de Floride et  détient  une maîtrise en Arts religieux et éducation religieuse de Fordham University. Elle est co–présidente de la  sous-commission Metro New York Chapter’s Film, de la Commission  Nationale Américaine d’ONU-FEmmes. Elle s’occupe surtout d’éducation, du rôle des femmes dans la paix et la sécurité, de la construction de la paix et des problèmes humanitaires.

Uzma Gul

Galin Dechoian

Galin Dechoian est une syro-arménienne diplômée de l’Université américaine d’Arménie et ancienne élève du Crossroads Leadership Program de la Harvard Business School. Elle possède une vaste expérience de travail dans des postes de direction à divers titres et a travaillé pour le Département d’État des États-Unis, le Comité des ONG sur la condition de la femme, ainsi que les Nations Unies. En tant qu’avocate en herbe, Galin est une avocate passionnée des victimes de violence domestique et a été impliquée dans de nombreux projets avec l’Alliance internationale des femmes.

Dr. Sibylle von Heydebrand - Chef de file

Dr. Sibylle von Heydebrand est une juriste suisse. Elle a fait ses études à Genève et Bâle (Suisse) et a obtenu son doctorat en droit (PhD in Law) de l’université de Bâle. Elle est une spécialiste reconnue du droit de vote et elle a une longue expérience en tant que chargée de cours. Elle s’intéresse particulièrement à la participation politique des femmes. En 2016, elle a été présidente du comité anniversaire des 50 ans de suffrage des femmes dans le canton de Bâle (Suisse). Elle est une ancienne membre du jury «Prix Emilie Louise Frey» pour de jeunes chercheuses scientifiques. En 2020 elle a été nommée auditeur financier interne par le Comité des ONG sur le Statut des Femmes de l’ONU à Genève.Elle s’engage à améliorer la position des femmes et filles dans la société et s’efforce d’accroître la visibilité de l’implication sociétale des femmes.

Ester R. Suter - alternée

(Rév.) Esther R. Suter, de Suisse, a travaillé comme secrétaire trilingue de 1968 à 1970 à Paris, puis a étudié la théologie et a été ordonné pasteur dans l’Église réformée de Suisse; 1982 déléguée par Women for Peace Suisse à la 2e session spéciale des Nations Unies sur le désarmement à New York ; en 1983, elle a fait du bénévolat pastoral à New York “Hell’s Kitchen”. 1984 Séjour au Chili pendant la dictature militaire, co-initiateur d’un projet pour les enfants des rues avec Servicio Paz y Justicia Chile. 1985 déléguée à la 3e Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes à Nairobi en tant que journaliste. 1995 déléguée à la 4e Conférence mondiale des Nations Unies sur les femmes à Pékin en tant que journaliste ; Vice-présidente de l’Association internationale des religieuses libérales. Elle est membre du conseil d’administration de l’AIF et co-animatrice de la commission de l’AIF sur la paix.

Derya Akinci Briand - alternée

Derya Akinci Briand est maître de conférences enseignant le droit et la gestion d’entreprise dans une université privée à Zurich, en Suisse. Elle est originaire de Turquie et vit en Suisse depuis 2008. Après ses études de droit dans le nord de Chypre, elle a suivi sa carrière avec un diplôme LL.M en droit international des affaires et en droit européen et une maîtrise en droit international et en droit comparé à la  Université de Lausanne, en Suisse. Elle fait toujours son doctorat. Elle est une personne multiculturelle et parle plusieurs langues telles que le turc, l’anglais et le français. Outre ses capacités modérées en italien et en allemand, elle apprend également le russe et le chinois. Elle a déjà travaillé aux Nations Unies en tant que PNUE et OIT, où elle a bien appris le système des Nations Unies. Elle pense que les droits des femmes sont très importants, elle pense que les femmes rencontrent des difficultés dans le monde entier.

Camilla Wagner - alternée

Camilla Wagner est journaliste économique et rédactrice spécialisée dans l’égalité des sexes et le leadership. Elle est également PDG de Klara K, une agence spécialisée dans le leadership pour l’inclusion. Camilla défend les droits des femmes en Suède depuis plus de 20 ans et elle est l’auteur du livre “19 voix sur les femmes et le pouvoir”. Le gouvernement suédois a désigné Camilla comme représentante à plusieurs conférences internationales. Sa compétence en matière de droits humains et l’égalité des sexes a conduit à plusieurs missions internationales et siège au conseil d’administration de nombreuses ONG. En 2020, elle a été élue présidente du Fredrika Bremer Förbundet et est également rédactrice en chef de Hertha, le plus ancien magazine sur les droits des femmes du monde encore publié.

Laoura Maria Alipranti-Maratou - alternée

Laoura Alipranti-Maratou est docteur en sociologie (Université Paris X -Nanterre). Elle est directrice de recherche émérite du “Centre national de recherche sociale”/EKKE et collabore actuellement en tant qu’experte au “Laboratoire de recherche sur les questions de genre” de l’EKKE. Elle est professeure invitée au Département de psychologie de l’Université nationale Kapodistrian d’Athènes et enseigne la leçon “Les relations de genre dans la société contemporaine”. Elle a également été membre du forum d’experts «EIGE-Institut européen pour l’égalité entre les hommes et les femmes» désigné par le Parlement européen (2012-2015). Laoura est vice-présidente du conseil d’administration de la “Ligue grecque des droits des femmes”. Elle est membre du conseil d’administration de l’AIF.

Lyda Verstegen - Chef de file

Lyda Verstegen à une formation de juriste. Elle a été présidente de l’AIF de 2010 à 2013. Elle a été présidente de Vrouwenbelangen aux  Pays-Bas et présidente  de la Commission d’Appel du Personnel du Ministère des Affaires Sociales des Pays-Bas. Elle est actuellement responsable de la commission des Droits de l’Homme de l’AIF

Catherine Sophie Dimitroulias - alternée

Catherine Dimitroulias est politologue et juriste. Médiateur de justice près la cour d’appel de Paris, conciliateur de justice au ministère de la justice et commissaire à la Banque de France. Elle a exercé des fonctions de conseil politique, de recherche et d’expertise auprès de diverses institutions publiques, dont le Parlement européen, l’Assemblée nationale française, le ministère japonais de l’Intérieur et le Comité économique et social européen, et est l’auteur de nombreuses publications de recherche, notamment le CESE. , 2008 : « Cinquante ans de démocratie participative ». Elle enseigne le droit européen dans les universités. Elle est la 5ème Présidente de l’Association des Femmes d’Europe du Sud (AFEM), qu’elle représente depuis sa fondation, notamment comme porte-parole dans le cadre du processus constituant européen pour la réforme des traités, déléguée auprès du Conseil de l’Europe, vice-fondatrice Présidente du Réseau Euromed France, porte-parole du Collectif féministe Pékin+25. Elle est ancienne vice-présidente de la Conférence des OING, 4e pilier du Conseil de l’Europe et actuellement membre du Conseil parisien des Européens à la Ville de Paris. Elle est vice-présidente régionale de l’IAW pour l’Europe.

Charmaine Hidayatullah - alternée

Charmaine Hidayatullah était banquière de profession et travailleuse sociale zélée, elle a fait une maîtrise en droit et a été avocate pendant un nombre pair d’années. De plus, elle a rempli deux mandats en tant que membre de la Commission nationale sur le statut de la femme. Elle a également l’honneur d’être la consule honoraire de Monaco depuis 2004. À l’heure actuelle, Mme Charmaine travaille en tant que présidente de l’APWA (All Pakistan Women’s Association), son association avec l’APWA remonte à plus de 30 ans et elle est une mission motivée. Leader pour le développement socio-économique des femmes, elle a également travaillé comme défenseur des femmes démunies en traitant des cas indigents sur une base humanitaire. Elle est vice-présidente régionale de l’AIF pour l’Asie.

Ursula Nakamura

Ursula Nakamura-Stoecklin est infirmière autorisée et a suivi une formation complémentaire en santé et en administration. Elle a une longue expérience dans les soins de santé spécialisés. Elle était directrice générale d’une résidence pour personnes âgées.
Elle milite pour les droits humains et a été co-présidente de l’Association suisse pour les droits des femmes ADF-SVF Suisse. Elle est membre de la Commission de la santé de l’AIF.

Gudrun Haupter

Gudrun Haupter est traductrice de profession. Elle est à la retraite. Elle est membre de Deutscher Frauenring et experte en projets pour l’Afrique de l’Ouest. Responsable de la commission AIF Santé, elle représente l’AIF à l’OMS.

Rosy Weiss - Chef de file

Présidente de l’AIF de 2004 à 2010. Première Vice-présidente de la Commission O.N.G. du Statut de la Femme à l’ONU à Vienne, Autriche. Responsable en retraite du Ministry of Social Security, Generations and  Consumer Protection (protection des Consommateurs) et du  Ministère de l’Environnement. Elle est responsable de la commission sur la Paix à l’AIF.

Shannon von Scheele - alternée

Shannon von Scheele est titulaire d’une maîtrise en affaires publiques avec concentration en analyse des politiques et en développement économique. Elle a travaillé contre la traite des êtres humains et la prostitution forcée pendant plus de 20 ans à partir de 1996 en tant que bénévole pour l’association à but non lucratif H.I.P.S. (Aider les prostituées indépendantes à survivre) à Washington, DC. En 2005, elle a travaillé comme assistante de recherche pour le projet de développement parlementaire ukrainien et a mené une étude comparative des mesures internationales de lutte contre la traite des êtres humains pour les parlementaires ukrainiens. Depuis 2006, Shannon von Scheele est active au sein de l’association allemande Netzwerk gegen Menschenhandel, initialement en tant que membre fondateur du conseil d’administration et depuis 2012 en tant que directrice exécutive. Elle a contribué au livre Der verdrängte Skandal: Menschenhandel in Deutschland et co-auteur du programme allemand de prévention de la traite pour les écoles Liebe ohne Zwang.

Erica van Engel

Erica van Engel est la fondatrice de Belief in Business, une agence boutique qui aide les femmes cadres et entrepreneures à construire une marque (personnelle) consciente tout en augmentant leur impact social, leurs revenus et leur influence. Erica est une championne des femmes entrepreneurs sociaux et elle aime discuter de la façon dont elles apportent une contribution puissante au développement durable. Elle défend la diversité, l’équité et l’inclusion en général et le leadership féminin en particulier. Elle encourage les femmes à s’efforcer d’accéder à des postes de direction, car la société ne s’épanouira pleinement que lorsque les femmes auront une place à la table où les décisions et les politiques sont prises. Pour responsabiliser d’autres femmes en tant que leaders conscientes, elle s’appuie sur sa vaste expérience en entrepreneuriat et en leadership. Erica a été membre du conseil d’administration de la chambre de commerce de sa région pendant 10 ans. Elle occupe plusieurs postes de conseil de surveillance et de conseil consultatif.

Souad Houssein

Souad Houssein (France-Djibouti) mène divers programmes et activités dans le cadre de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF). Celles-ci contribuent au développement de la cinématographie des pays du Sud au profit de 37 pays d’Afrique, du Maghreb, du Moyen-Orient, d’Asie du Sud-Est et des Caraïbes. Elle a vingt ans d’expérience dans le domaine du cinéma francophone du Sud. Au cours de sa carrière, elle a noué des partenariats fructueux avec les Festivals de Venise, Dubaï, Durban et New York, et initié en 2011 un projet de fonds panafricain pour le cinéma et l’audiovisuel africains qui avait suscité beaucoup d’intérêt. des pays africains ainsi que le soutien de l’UNESCO et de l’Union africaine. Souade est titulaire d’une maîtrise en communication globale et d’un diplôme en relations internationales. Elle a précédemment occupé plusieurs postes dont celui de coordonnatrice des réunions au service des instances de l’OIF (Sommets, Conférences ministérielles, Conseils permanents de la Francophonie et Commission économique et politique). A Djibouti, elle a été coordinatrice d’un programme d’alphabétisation fonctionnelle en français au sein de l’Union des femmes djiboutiennes (UNFD), financé par l’UNICEF.

Monique Bouaziz

Présidente française de l’Association des Femmes de l’Europe Méridionale, membre de la Coordination Française pour le Lobby Européen des Femmes et le Dialogue entre les Cultures, entre autres Commissions.

Danielle Levy

Danielle Levy est enseignante de formation et a été traductrice pour l’AIF de documents de l’anglais vers le français au cours des deux dernières périodes triennales.

Renée Gérard

Renée Gérard est une citoyenne française qui a travaillé pour les Nations Unies sur des missions de longue durée dans différents pays d’Afrique et d’Asie, ainsi que sur de courtes missions de conseil pour l’UNFPA et la Banque mondiale au Rwanda Congo. Ayant obtenu une bourse Fulbright, elle a pu étudier à l’Université de Columbia et a passé trois ans à New York. La vie l’a façonnée en tant que citoyenne du monde. En tant que membre d’équipes multidisciplinaires (à prédominance masculine), elle est devenue une spécialiste en éducation et en développement communautaire. Son plaidoyer en faveur de mesures sensibles au genre a attiré l’attention sur la nécessité de développer des programmes spécifiques pour les femmes dans le développement. A sa retraite, elle s’est engagée en tant que militante dans différentes associations féminines : dans l’association française où elle était coordinatrice des relations internationales, dans la Coordination française du Lobby européen des femmes, dans le Lobby européen des femmes où elle était administratrice et collaborait étroitement avec filiale de l’IAW en France jusqu’à ce qu’elle rejoigne finalement l’IAW en tant que membre. En reconnaissance de ses réalisations pour les droits des femmes, le gouvernement français l’a décorée de la Légion d’honneur et les femmes universitaires d’Europe lui ont décerné le prix Jans Gremmée. Elle est également défenseure de l’environnement, adepte du développement durable et appartient à la Plateforme lancée par le ministère français des Affaires étrangères et des associations féminines pour conseiller sur le genre et le changement climatique

Dr. Valeria Mangani - Chef de file

Valeria Mangani est une auteure italienne à succès dans les secteurs de la nutrition et de la conscience des femmes. Elle a publié 10 livres pour la série “Nature&Santé”, chez l’éditeur Tecniche Nuove à Milan. Elle a également enseigné la classe de maître “Qualité de vie” pour les étudiants de troisième cycle en médecine du travail à l’Université La Sapienza de Rome. Elle a fondé et dirige INNOV8 IN ITALY FUND, un incubateur favorisant la mode durable avec des technologies d’innovation telles que la chaîne de blocs, le recyclage du luxe, le crispr et la numérisation des marques ; avec pour mission de créer une planète plus durable, perturbant ainsi les anciens systèmes polluants pour le bien-être humain.

Jessika Kehl-Lauff - alternée

Présentée au Congrès de l’AIF 1996 à New Delhi en tant que nouvelle représentante principale à Genève, Jessika Kehl-Lauff (jkl) a constitué une équipe de l’AIF à Genève au service des droits de l’homme, de l’OIT, de la CNUCED, de l’OMC et de la CEE. Elle a été deux fois membre du conseil d’administration de la Conférence des ONG (CONGO), vice-présidente du Comité des ONG sur les droits de l’homme et amie de la CSW Genève jusqu’en 2010.  Elle a organisé des réunions IAW en 2009 à Heiden/CH et 2014 à Sion. /CH. En 2015, elle est devenue représentante de l’AIF auprès des institutions internationales à Rome.

Filomena Cusano - alternée

Delfina Panfili - représentant de la jeunesse