Les différentes mutations de la femme marocaine pendant les trois dernières décennies. 

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Samira Yassni, Représentante Internationale de L’AIF auprès de l Union Africaine

La question des femmes s’impose aujourd’hui avec force dans une société marocaine en pleine mutation. L’urbanisation accélérée, l’instruction, le salariat féminin et l’ouverture sur l’économie mondiale, sont autant de facteurs qui ont conduit à l’évolution de la condition féminine. Ces deux dernières décennies, la femme marocaine a fourni beaucoup d’efforts et a pu montrer qu’elle mérite tout poste qu’on lui confie, y compris les postes à responsabilités. Elle a fait ses preuves dans tous les domaines, l’économie et les finances, la santé, le sport et bien sûr la politique et la culture…

A la fois un pilier des valeurs et un vecteur d’évolution

Fait qui peut sembler paradoxal, les femmes marocaines sont à la fois les gardiennes de la tradition et les agents du changement. Elles sont un vecteur important de modernisation dans la société, des « éléments » incontournables dans le développement économique et social de la société, axées sur le travail salarié, l’accès à des postes à haute responsabilité et l’engagement associatif.

Il y a quelques temps encore, les femmes étaient conditionnées par deux évènements qui couronnaient leur vie : le mariage et la maternité qui fondaient leurs uniques sources de valorisation et de reconnaissance sociales. Aujourd’hui, les femmes marocaines, plus particulièrement celles instruites et actives, s’affirment au sein de leur famille et de leur couple en imprimant leur volonté aux projets familiaux, où le mariage et la maternité ne sont plus considérés comme les seuls principes d’identification.

Une évolution plus que marquante

Niveau d’études, revenu, nombre d’enfants, statut marital… la marocaine des années 2000 est bien différente de ses aînées. La Marocaine bouge, change, à presque tous les niveaux, année après année. La femme marocaine du 21ème siècle n’a plus rien à voir avec celle de la fin des années 80.

Les femmes ont également investi dans le domaine de la création artistique, dans des disciplines les plus variées comme la littérature, la presse féminine, la peinture, la sculpture, la photographie ou le cinéma. A travers ces formes d’engagement, les femmes prennent la parole et s’interrogent sur leur place dans la société…

Les femmes et le domaine associatif

Les femmes ont compris que le domaine associatif est un moyen fondamental pour agir sur le changement dans le domaine social, économique, politique. C’est pour elles un espace de libre action et d’expression. C’est ainsi que sont nés et que se développent de multiples projets associatifs de lutte pour l’égalité entre les hommes et les femmes, pour l’alphabétisation des femmes et pour la défense de leur dignité et de leurs droits en tant que citoyennes. Dans le domaine économique, des associations ainsi que des coopératives de femmes ont vu le jour et visent à l’amélioration des conditions de vie des femmes, notamment en milieu rural.

Il y a encore quelques années, les femmes occupaient souvent des postes d enseignantes ,d’assistantes de direction , médecins  etc……De nos jours, les femmes marocaines occupent de plus en plus des postes à responsabilités,femmes ministres,députées ,professeurs universitaires.  Elles ont accèdes à des postes importants et décisionnels depuis la réforme du statut des femmes .Elles sont de plus en plus nombreuses à diriger leur propre entreprise et n’ont rien à envier aux hommes par leurs compétences que par les valeurs.

 

 

Leave a Reply